Des citoyens qui agissent pour un système
de retraite équitable, libre et responsable
retraite
Rejoignez-nous

C'est vous qui nous donnez
les moyens d'agir


Réforme des retraites promise, réforme dûe !


article publié le 24-05-2017

Emmanuel Macron a promis de réaliser une vraie réforme, supprimant notamment les régimes spéciaux. Les retraités sauront le lui rappeler.


La réforme des retraites aura-t-elle finalement lieu ? Emmanuel Macron avait inscrit dans son programme de campagne la disparition des régimes spéciaux et le passage à un régime universel,  par points ou par comptes notionnels, pour réformer le système des retraites, qualifié de « complexe » et d’ »injuste ».

Ce document déclarait le temps des réformes paramétriques révolu : « L’enjeu aujourd'hui n’est donc pas de repousser l’âge ou d'augmenter la durée de cotisation. (…) Notre projet, ce n'est pas de changer encore une fois tel ou tel paramètre du système de retraites. (…) Il est de clarifier et de stabiliser les règles du jeu, une fois pour toutes, en mettant en place un système universel, juste, transparent et fiable, dans lequel chacun bénéficie exactement des mêmes droits. »

Entre autres propositions formulées dans ce document, figuraient :

  •  La création d’un système universel de retraites « où un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé. » Ainsi,  « Fonctionnaires, salariés, indépendants auront tous les mêmes droits, le calcul de la retraite sera le même pour tous. On saura que, quand des personnes ont une retraite plus élevée, c’est qu’elles-mêmes, leurs employeurs, ou l’Etat au titre de la solidarité, ont cotisé davantage. »
  • L’inscription sur un compte individuel des cotisations, « aux régimes de base comme aux régimes complémentaires », et leur revalorisation  « chaque année selon la croissance des salaires. Ainsi, chaque euro cotisé accroîtra de la même manière la pension future, quel que soit le statut du travailleur et l'origine de cette cotisation » .
  • La conversion, au moment de la retraite, du total des droits accumulés en une pension «  à l’aide d’un coefficient de conversion fonction de l’âge de départ et de l’année de naissance. L’allongement de l’espérance de vie est donc pris en compte en continu, au fil des générations : plus besoin de réformes successives, qui changent les règles et sont anxiogènes et source d’incertitude ».
  • La recherche de l’équilibre financier, sur le long terme. Il était en outre précisé  que les taux de cotisations pourraient rester différents (par exemple pour les indépendants) et que les spécificités de certains régimes ne disparaîtraient pas (« Les règles de base seront les mêmes pour tous, mais les taux de cotisation ou les conditions d'âge pourront différer, en raison notamment des caractéristiques des métiers. »).

 

Le programme comporte certaines lacunes, en particulier le maintien du "tout répartition". Néanmoins, il annonce enfin une vraie réforme structurelle, recherchant à la fois l’équité et l’équilibre financier.

Reste à savoir dans quelle mesure le gouvernement est décidé à l’imposer, contre le vœu des syndicats de la fonction publique, mais aussi des technocrates et des hauts-fonctionnaires appelés à mettre en œuvre le projet.

Les résistances se dessinent déjà, en avançant des arguments fallacieux. Par exemple, on pouvait lire dans le programme d’Emmanuel Macron : « Après plus de vingt ans de réformes successives, le problème des retraites n’est plus un problème financier. Les travaux du Conseil d’Orientation des Retraites, qui font référence, le montrent : pour la première fois depuis des décennies, les perspectives financières permettent d'envisager l'avenir avec "une sérénité raisonnable" selon le Comité de Suivi des Retraites. » Hélas ! Dans son rapport annuel, publié en juin, le COR faisait état d’une dégradation des perspectives financières…

En définitive, Emmanuel Macron compte-t-il vraiment tenir sa promesse de réformer en profondeur  le système de retraites ? S’il vient à l’oublier, il peut en tout cas être sûr que les retraités la lui rappelleront, à temps et à contre-temps.

Article publié le 31 août 2017. Notre serveur connaît encore des dysfonctionnements en voie de résolution. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mots clés associés : CSG - réforme

retraite : réagir au dossier Réforme des retraites promise, réforme dûe ! Réagissez à cet article