• accueil
  • actualits
  • ge de la retraite : les agents publics ne font vraiment pas de vieux os !

ge de la retraite : les agents publics ne font vraiment pas de vieux os !

Quel que soit leur régime, les agents publics partent à la retraite systématiquement plus tôt que les travailleurs du secteur privé.

Le tableau, ci-dessous, récapitule les dernières données disponibles concernant les âges moyens de départ à la retraite, régime par régime. En pôle position de ce hit parade, figure le régime où les affiliés prennent la poudre d’escampette et liquident leur droit à la retraite dès qu’ils ont trois cheveux blancs (RATP : 53 ans et 8 mois), alors que le régime où l’on besogne le plus longtemps ferme le banc (Avocats : 65 ans).
Le constat est saisissant. Plus de dix années séparent le régime des avocats de ceux de la RATP, de la SNCF ou de la Banque de France. Mieux, dans tous les régimes spéciaux du secteur public, les agents partent à la retraite, en moyenne, avant 60 ans et, au contraire, dans tous les régimes du secteur privé, liquident leurs droits, en moyenne, après 60 ans.
Quand on pense que les emplois publics sont, dans l’ensemble, beaucoup moins stressants et prenants (sécurité de l’emploi, horaires aménagés, etc.) que les emplois du privé, une telle fracture est totalement injustifiée. Pire, quand on pense que les régimes du publics sont, en grande partie, payés par l’argent de nos impôts, c’est carrément provocant. Où est l’équité ? A quand les vraies réformes ?

Âge effectif de la retraite, en 2007
Régime
Âge
1
RATP*
53 ans et 8 mois
2
SNCF*
54 ans et 5 mois
3
Banque de France*
54 ans et 10 mois
4
IEG*
56 ans
5
Fonctionnaires territoriaux (CNRACL)
57 ans et 6 mois
6
Fonctionnaires civils de l’Etat
58 ans et 5 mois
7
Artisans (RSI-AVA)
60 ans et 4 mois
8
Exploitants agricoles
61 ans
9
Salariés agricoles
61 ans et 1 mois
10
Régime général des salariés du privé (CNAV)
61 ans et 1 mois
11
Commerçants (RSI-AVIC)
61 ans et 6 mois
12
Professions libérales (CNAVPL)
63 ans et 6 mois
13
Avocats (CNBF)
65 ans
Source : CNAVPL, CNBF, RSI, commission des Affaires sociales du Sénat, Conseil d’orientation des retraites et ministère de l’Economie et des Finances.
* pour l’année 2006

Fermer